Duo DAMES DE PIQUE

Céline Bouchereau et Laure Volpato , deux sœurs d’instrument, deux “Dames de Pique” unies par les liens du Cœur.

Dans une même classe de violoncelle, l’une n’est encore qu’une enfant, l’autre la prend sous son aile.

Vingt ans plus tard, parcours et sensibilités se retrouvent. Complicité musicale et humaine intacte, enrichie de mille expériences de vies…

Fortes de celles-ci, les deux musiciennes explorent depuis 2021 de multiples répertoires en duo, parmi lesquels les esthétiques baroque et classique de Lully à Boccherini occupent une place centrale.

Céline BOUCHEREAU

Née à Paris, Céline Bouchereau étudie le violoncelle avec Carlos Beyris, Raphaël Chrétien et Marie-Paule Milone auprès de qui elle obtient son DEM au CRR de Paris, puis un Prix d’excellence du CRR de Rueil-Malmaison.

Dans le cadre de diverses master-classes, académies et festivals, elle bénéficie des conseils de Xavier Phillips, Xavier Gagnepain, Philippe Muller, Marc Coppey, Victor Julien-Laferrière, Raphael Wallfisch,  Alain Meunier, Damien Ventula, Denis Pascal, David Selig, Pierre Génisson…

Parallèlement à ses activités musicales, Céline poursuit un parcours scientifique. Elle sort diplômée de l’Ecole Polytechnique puis travaille plusieurs années comme ingénieure en France et en Allemagne, où elle étudie également à la Hochschule für Musik Franz Liszt de Weimar.

Depuis septembre 2021, elle décide de se consacrer entièrement à la musique et intègre l’Ecole Supérieure de Musique et Danse (ESMD) de Lille dans la classe de Guillaume Lafeuille afin d’obtenir son DNSPM et son DE ; puis le Conservatoire Royal de Bruxelles où elle suivra un double cursus en violoncelle baroque à partir de septembre 2022.

Diplômée en piano et en écriture, passionnée par la pédagogie et la musique de chambre, Céline se produit en France au Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Salle Cortot, au Nouveau Siècle ainsi qu’à l’Opéra de Lille ; en Allemagne à la Weimarhalle et au Gewandhaus zu Leipzig ainsi qu’en tant que soliste avec l’Orchestre Universitaire de Strasbourg et la Jenaer Philharmonie.

Son approche éclectique de la musique l’a par ailleurs conduite à se produire à plusieurs reprises à l’Institut du Monde Arabe à Paris dans le cadre de « Festivals pour la diversité et les cultures du monde » organisés par George Boukoff, ainsi qu’à Haïfa en Israël et dans le cadre du « Yiddish Summer Weimar » avec le Caravan Orchestra, lauréat 2019 du prix Shimon Peres.